Depuis plusieurs années, le loup et le lynx ont fait leur retour dans le massif des Bauges.

Ainsi Disparu de France dans les années 1930, c’est au début des années 1990 que le loup est revenu naturellement depuis l’Italie. L’espèce est protégée au niveau européen (Convention de Berne de 1979 et Directive « Habitats » de 1992) et au niveau national. Si le loup ne représente pas une menace directe pour l’homme, les attaques sur les troupeaux peuvent occasionner des dommages pour certaines exploitations agricoles (pertes d’animaux, animaux stressés, qui produisent moins de lait) et avoir des conséquences psychologiques. 

C’est pourquoi il fait l’objet d’un plan national d’actions 2018-2023 visant à assurer la viabilité de l’espèce tout en accompagnant au mieux les éleveurs et leurs troupeaux. Sur le massif des Bauges, le loup a fait sa première apparition en 2005. Par la suite, sa présence a été irrégulière et a valu au massif d’être classé en zone de présence permanente à l’issue de l’hiver 2015-2016 puis d’être déclassé à la fin de l’hiver 2019. Depuis, sa présence est à nouveau avérée.


En tant que pilote local du réseau loup-lynx, le Parc naturel régional du Massif des Bauges anime le réseau de correspondants (professionnels de l’Office Français de la Biodiversité, Office national des Forêts, chasseurs… et bénévoles : naturalistes, accompagnateurs en montagne, etc.) chargés de récolter des indices de présence de loup sur le territoire.

Mieux comprendre l’occupation du territoire par l’espèce permet d’apporter des données à l’OFB qui en fait une analyse à l’échelle nationale. Par ailleurs, les indices de présence récoltés permettent aux DDT (Directions Départementales des Territoires) d’établir les périmètres d’aide à la protection des troupeaux sur les communes concernées. Sur ces secteurs, des subventions pourront être mobilisées par les éleveurs caprins et ovins afin de les aider à financer une partie des surcoûts liés la mise en œuvre de la protection de leur troupeau.

Récapitulatif des informations de ces derniers mois :


– Lors du dernier suivi estival (du 01/04/20 au 31/10/20), plusieurs indices de présence ont été enregistrés : observations directes, photos prises au piège-photo, proies domestiques et sauvages. De plus, des comportements inhabituels de troupeaux domestiques ont été observés par les éleveurs en alpages. 7 suspicions d’attaques sur troupeau domestique ont eu lieu, occasionnant 17 victimes (données issues du site maploup : voir le lien ci-dessous).

– Aucune preuve de reproduction n’a été apportée à ce jour dans les Bauges.
Dans l’objectif de soutenir les éleveurs du massif, le Parc organise des réunions afin de recueillir leurs besoins et leurs témoignages et, en présence de l’OFB et des DDT, de leur présenter les aides et accompagnements possibles ainsi que les dernières données à disposition (moyens de protection, réglementation, cartographie de la répartition de l’espèce, etc.). Par ailleurs, les éleveurs souhaitent mettre en place un réseau d’alerte plus informel entre eux afin d’être rapidement avertis du passage de loups sur certains secteurs et de renforcer la surveillance et la protection de leur troupeau. Le Parc les accompagne dans ce sens en leur prêtant notamment des pièges photos à disposer à proximité des troupeaux.

– Le suivi hivernal en cours (01/11/20 au 31/03/21) indique la présence d’au moins 3 loups sur le massif. Ils fréquentent régulièrement les communes de Faverges-Seythenex, Giez, Jarsy, Ecole. Des observations sporadiques ont également été faites à Aillon-le-Jeune et La Thuile.

Plus discret, le lynx est également présent dans les Bauges depuis plusieurs années. Ce prédateur n’est responsable que de très rares attaques sur des troupeaux domestiques en Savoie et Haute-Savoie. Les dernières observations font cas d’une reproduction sur le massif, d’un individu présent depuis plusieurs années au sud des Bauges, de rares rencontres inopinées ailleurs. Cette espèce protégée reste très vulnérable de par ses faibles effectifs en France et du fait qu’elle est victime de la fragmentation du territoire, de collisions ou encore d’actes de braconnage (hors massif des Bauges).

Si vous êtes témoins d’indices de présence de loup ou de lynx sur le territoire ou si vous souhaitez davantage d’informations, vous pouvez contacter le Parc

Pour en savoir plus :
– site loupfrance de l’Office Français de la Biodiversité (OFB)
– site maploup qui signale les suspicions d’attaques
– site de l’OFB sur le lynx
– site de la DDT73 à propos de la protection des troupeaux
– site de la DDT73 présentant la carte des zones de protection
– site de la DDT74 sur l’aide à la protection des troupeaux

Les actus
À la une

En action

Zones pastorales et forêts matures – questions d’avenir pour les pré-Alpes !

Dans un contexte de changements globaux qui font évoluer les écosystèmes et ...

En action

Appel à projets « Soutenir les projets de coopération transnationale et internationale »

Appel à projets LEADER « Soutenir les projets de coopération transnationale et internationale » : ouvert du 27 mai au 31 décembre 2024.

En action

Appel à projets «Favoriser l’emploi local en soutenant les services à la population, les commerces de proximité et les TPE»

Appel à projets LEADER « Favoriser l’emploi local en soutenant les services à la population, les commerces de proximité et les TPE » : ouvert du 27 mai au 31 décembre 2024.

Laisser un commentaire