Longtemps en harmonie avec la nature, les vergers et les jardins traditionnels (cortis et champs) ont constitué un élément fondamental de l’alimentation du massif. Aujourd’hui encore, le jardin potager et les vergers participent en partie aux besoins alimentaires des familles baujues. Ce sont des lieux clefs pour la conservation et la remobilisation de la biodiversité domestique, des lieux d’expérimentation et de transmission, où se côtoient anciennes et nouvelles pratiques et qui marquent le paysage du massif des Bauges.

Le Parc des Bauges participe, avec les autres Parcs d’Auvergne Rhône-Alpes et les CPIE, au projet de recherche-action « Jardin’R : Renouveau jardinier dans les territoires ruraux », porté par le Laboratoire Etudes Rurales (Lyon 2) et l’ISARA. Le projet s’intéresse aux jardins ruraux en tant qu’objets pour observer et questionner les dynamiques de transition territoriales.

Dans le cadre de ce projet, plusieurs acteurs mobilisés autour des jardins et vergers ont été rencontrés. Ces acteurs associatifs, professionnels, particuliers et institutionnels (communes) proposent une grande diversité d’initiatives dans le massif des Bauges : jardins familiaux pour l’autoconsommation, jardins pédagogiques pour contribuer à l’insertion sociale, pour la promotion de la biodiversité animale et végétale, jardins pour la découverte des plantes aromatiques et médicinales, jardins partagés, vergers pédagogiques près des écoles ; formations en permaculture, en reproduction de graines, en taille et greffe d’arbres fruitiers, ainsi que des trocs de graines et de plantes ; diverses initiatives solidaires telles que les services d’entraide proposés par l’Accorderie des Bauges, ou l’initiative des « patates solidaires » qui mobilise des propriétaires qui ne peuvent pas travailler leur terre, avec des personnes qui souhaitent jardiner et dont une partie de la récolte est partagée avec l’association Bauges Solidarité.

Plusieurs communes sont également mobilisées pour soutenir les initiatives de jardins partagés, la plantation de vergers communaux, la sensibilisation aux questions environnementales et à la richesse de la biodiversité locale. Ainsi, 19 communes du Parc ont participé au questionnaire proposé, et souhaitent s’investir davantage dans la sensibilisation de leurs habitants à la biodiversité, aux pratiques agroécologiques, à la transmission des savoirs et aux questions de l’alimentation.

Ainsi les perspectives d’action sont nombreuses : récolte des fruits des vergers abandonnés, journées de sensibilisation/transmission de savoir-faire avec les habitants ou les écoliers, cartographie des “gardiens de semences”, partenariat entre maraîchers et jardiniers amateurs pour la valorisation des variétés anciennes…

Laura MUNAR, stagiaire au Parc du projet Jardin’R jusqu’à fin août a pour objectif de réaliser un état des lieux de la place des jardins/vergers dans le massif des Bauges. L’objectif est d’appréhender quels enjeux soulèvent les dynamiques jardinières et d’envisager des actions opérationnelles à mettre en place pour accompagner les communes, associations ou collectifs dans leurs démarches de transition, tout en contribuant à tisser des liens entre les acteurs du territoire.

Contact

Les actus
À la une

En action

Zones pastorales et forêts matures – questions d’avenir pour les pré-Alpes !

Dans un contexte de changements globaux qui font évoluer les écosystèmes et ...

En action

Appel à projets « Soutenir les projets de coopération transnationale et internationale »

Appel à projets LEADER « Soutenir les projets de coopération transnationale et internationale » : ouvert du 27 mai au 31 décembre 2024.

En action

Appel à projets «Favoriser l’emploi local en soutenant les services à la population, les commerces de proximité et les TPE»

Appel à projets LEADER « Favoriser l’emploi local en soutenant les services à la population, les commerces de proximité et les TPE » : ouvert du 27 mai au 31 décembre 2024.

1 réflexion au sujet de « Jardin’R en Bauges »

Laisser un commentaire